« Le Gabon sous le seuil du coup d’état militaire» dixit Jean Ping

Le diplomate et homme politique gabonais Jean Ping. AFFOLABY James Franck

Dans un article paru dans le quotidien français Paris Match, le 5 avril dernier, le candidat de la dernière élection présidentielle de 2016, Jean Ping déclare que le Gabon vie sur le seuil d’un coup d’État militaire ».

Le président de la Coalition pour la nouvelle république n’a pas.
Manqué de parler des législatives du 28 avril. Pour Jean Ping, « C’est une mascarade. À quelle transparence un président non élu peut-il nous faire croire ? Selon les observateurs de l’Union européenne, c’est moi qui ai gagné l’élection présidentielle de 2016 avec plus de 66 % des
voix ».

Quant à son entrée au palais du bord de mer, le patron de l’opposition reste optimiste.

« On ne peut pas entrer au XXIe siècle à reculons. On a vu dans certains pays en Afrique, ces six derniers mois, que tout a tendance à se dérouler très vite, y compris en Afrique du Sud. Ma détermination reste entière pour mettre un terme au coup d’Etat militaire permanent en période électorale. Le monde entier sait ce qu’il s’est passé, et le dictateur en place aussi ». A-t-il conclu.