Gabon : « la grève des régies financières est suspendue »

Régis Immongault, ministre de l’Économie. © DR

Les agents des régies financières sont en grève, depuis le 2 août dernier, pour réclamer le paiement de primes et d’arriérés de salaires de plusieurs mois. L’intersyndicale a annoncé la fin de la grève pour le 4 août, mais menace de poursuivre son mouvement si ses revendications sont ignorées. Comment comptez-vous désamorcez cette crise ?

Régis IMMONGAULT : Les syndicats ont effectivement observé une grève d’avertissement de 72 heures avec comme préalable le règlement des arriérés de primes et non les salaires, car il n’y a pas d’arriérés sur les salaires. Cette grève a été reconduite depuis le lundi 7 août. Le ministre du Budget et moi-même les avons reçus avant la tenue de leur assemblée générale qui a opté pour la grève. Nous avons rappelé aux responsables syndicaux les causes des retards actuels. Il s’agit essentiellement de la conjoncture économique difficile et la non-application du mécanisme de financement et de règlement de ces primes. Les syndicats n’ont pas contesté ces causes. Nous avons également présenté les conclusions de la commission mise en place par les trois ministères concernés par les primes pour proposer un nouveau mécanisme de financement des primes qui tient effectivement compte de la performance et, par conséquent, permettra d’assurer un règlement régulier des primes. Alors que nous attendions les contre-propositions des syndicats, grande fut notre surprise de constater que ces derniers avaient opté pour une grève d’avertissement avec comme préalable le règlement des arriérés de primes. Pour le gouvernement, les portes de la négociation sont et resteront ouvertes. Nous sommes prêts à examiner avec lucidité les propositions des syndicats. Mais, nous sommes convaincus que la grève n’est pas la solution. Il nous faut plutôt mobiliser davantage les recettes pour assurer le règlement progressif des primes dues. C’est pourquoi nous appelons, une fois de plus, les syndicats, comme certains l’ont fait jusque-là, à une certaine responsabilité. Et j’ai le plaisir de vous annoncer ce jour que la grève des régies financières est suspendue.

Source : l’Union