Gabon Telecom à l’heure de l’apaisement

Suite à l’ouverture des négociations entre les différentes parties, l’opérateur de télécommunications a repris du service après 48 heures de grève.

 

Après 48 heures de grève, l’heure est désormais à l’apaisement à Gabon Telecom. Si quelques perturbations semblent persister sur les appels à l’international, la situation semble revenue à la normale, suite à l’amorce de négociations entre les partenaires sociaux, l’Etat et la direction du premier groupe télécom gabonais.

Les grévistes réclament principalement l’indemnisation des agents ayant opéré sur le site de Libertis après le rachat en 2007 de l’entreprise par Maroc Télécom. Selon le président du Syndicat national des télécommunications (Synatel), une première grève avait déjà été observée en novembre 2014 pour réclamer une gratification. «A la suite de ce mouvement, le gouvernement a mis en place une commission mixte pour résoudre ce différend. Malheureusement, les négociations ne sont pas allées à leur terme», a expliqué Erick Lewagha Moudinga.

Du côté de la direction générale de Gabon Telecom, l’on estime que la grève a été déclenchée sans préavis. «Nous essayons d’améliorer les conditions de travail des agents, cette grève empêche toute la population de se connecter au reste du monde. Nous sommes ouverts au dialogue, mais pour régler ce problème, il nous faut plus de temps à cause de la sensibilité de certains points», a souligné Abderahim Koumaa. Conscient du gros manque à gagner et des désagréments causés aux différents clients, Gabon Telecom s’est par ailleurs embarqué dans une opération de charme : quadruple crédit sur les recharges, bonus sur l’activation de forfaits internet mobile, etc. Non sans remercier les abonnés pour leur «confiance».

 

Source : Gabon Review