Gabon : « L’Etat a pris des mesures de crise », selon le DG de la Poste Bank

Au lendemain de la reprise des activités de la Poste Bank, le nouveau directeur général de l’institution Michael Adandé s’est confié à ANA. Très optimiste quant à l’avenir de la banque, il a rassuré les clients et annoncé des mesures urgentes.

Entretien

ANA : Depuis quelques mois, la Poste Bank connait des difficultés de fonctionnement, lesquelles ont abouti à la suspension de ses activités pendant près d’une semaine, au grand dam des salariés, des épargnants, notamment les étudiants. Qu’est-ce qui explique cette situation ?

Michael Adandé : Il y a eu de graves irrégularités et des malversations financières, ainsi qu’un déséquilibre structurel. Nous constatons avec regret l’existence de nombreux comptes d’épargne fictifs. En plus, les dépenses de la Poste Bank étaient largement supérieures à ses moyens. A cela, il faut ajouter l’insuffisance des ressources humaines de qualité.

Quelles sont les mesures prises par la Poste Bank pour éviter une nouvelle banqueroute et rassurer ses clients ?

Nous devons rapidement stabiliser la situation et arrêter la saignée, revoir le plan stratégique et s’adapter au nouvel environnement. En plus, nous devons faire en sorte que nos dépenses ne dépassent plus nos moyens. Nous devons également tout faire pour sécuriser les avoirs des épargnants. Par ailleurs, il faut renforcer les capacités des personnels afin que l’institution devienne plus performante et qu’elle continue à jouer son rôle d’inclusion financière. La Poste Bank a un rôle social à jouer. Il faut ramener la sérénité et prendre un nouvel élan dans un cadre de travail sécurisé. Nous avons gelé tous les comptes ouverts avant 2007 dont la plupart sont douteux. L’Etat a pris des mesures de crise qui ont permis à la banque de reprendre rapidement les activités de paiement et tout est fait actuellement pour sécuriser les systèmes d’information et encourager la performance.

Vous avez parlé de malversations. Pouvez-vous nous communiquer le montant de la somme détournée et que comptez-vous faire des auteurs ?

Une enquête est en cours et les résultats nous permettront de connaître les chiffres dans les moindres détails. Les auteurs des malversations seront punis conformément à la loi et nous allons nous séparer d’eux. Ceux qui sont responsables de la situation actuelle de la Post Bank doivent répondre de leurs actes devant la loi. Il faut encourager ceux qui travaillent bien et sanctionner les travailleurs indélicats.

Source ; ANA