Le Gabon premier producteur en Afrique et seconde producteur mondial de feuilles de placage

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes assises
Le président Gabonais Ali Bongo Ondimba à droit et à gauche le président Directeur de la société Accurate Industries | Photo : Afrique Review | Dimitri ONDO

Le Gabon à encore une fois inauguré, ce 6 avril 2018, une nouvelle Usine de production de feuille de placage au sein de la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, la société dénommée Accurate Industries.

i
Ali Bongo Ondimba Pendant l’inauguration de la société Accurate Industries | Afrique Review | Dimitri ONDO

À cette occasion, le président Ali Bongo a procédé à l’inauguration de cette nouvelle usine d’envergure spécialisée dans le placage de bois. L’inauguration a été accompagnée par la signature d’accords avec quatre entreprises spécialisées dans le placage installées au sein de la zone Économique Spéciale (ZES) depuis deux ans.

«Neuf ans après le lancement de la zone économique, il est agréable de constater le nombre de sociétés installées et en cours d’installation, mais également la production en hausse au niveau de toutes les industries au sein de la Zerp. Aujourd’hui, nous devons simplement retenir que nous exploitons et conservons le bois. En d’autres termes, l’exploitation telle que pratiquée aujourd’hui ne met pas la forêt en danger : c’est une bonne chose», a déclaré Ali Bongo.

Aujourd’hui le pays ce position comme premier producteur en Afrique et seconde producteur mondial de feuilles de placage. Ce repositionnement vient après le nombre de productions exceptionnelles enregistrées de 2010 à 2018 à la Zone Économique Spéciale

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout
Visite guidé du président Gabon, Ali Bongo Ondimba | Afrique Review | Dimitri ONDO

La Zone Économique Spéciale a permis de créer 7 128 emplois directs et indirects et compte aujourd’hui 40 entreprises spécialisées dans le bois, complètement opérationnelles et 16 en cours de construction.

GSEZ a fourni plusieurs efforts pour attirer des investisseurs ont été payants : en 2017, 40% des marchandises bois exportées provenaient de la Zone Spéciale soit 2500 conteneurs. En 2018, le nombre de conteneurs exportés devrait dépasser les 4 200, soit une augmentation considérable qui se poursuivrait jusqu’en 2020, ou le montant des exports de bois transformé devrait atteindre 1 milliard USD

Cet optimisme reste toutefois conditionné par l’effet des quantités attendues pour ce début d’année de septembre et les volumes de production qui en découleront.